Combien font  € brut annuel en net

Bougez le curseur ou indiquez votre salaire directement ci-dessous sans les centimes

Lorsqu’un employeur effectue le versement d’un salaire à son salarié, il doit aussi payer des cotisations à certaines organismes sociaux. Parmi ces cotisations, il y a les charges sociales patronales (à la charge de l’employeur) et les salariales (à la charge du salarié). Pour faire simple, les cotisations sociales salariales sont intégrées au salaire brut tandis que le salaire net traduit la rémunération que l’employé reçoit réellement. Désormais, découvrons ensemble tout ce qu’il y a à découvrir sur le salaire bruit et le salaire net.

Quels sont les éléments composant le salaire brut ?

Voici les éléments majeurs du salaire brut.

Salaire de base

Ce salaire traduit le salaire brut avant qu’on en déduise les cotisations sociales. Ce dernier n’intègre pas les primes et les heures supplémentaires.

C’est l’employeur lui-même et l’employé qui se chargent de fixer le salaire de base dans le contrat de travail ou l’employeur seul, à condition qu’il respecte certaines règles que voici :

 

  • Les règles par rapport au SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) ;
  • Salaires minimaux et aspects de rémunération définis par la convention collective et qui s’appliquent aux sociétés.
  • Concept d’égalité de rémunération entre les sexes et concept de non-discrimination.

Heures supplémentaires et/ou complémentaires

Les heures effectuées par les employés à temps plein allant au-dessus du plafond légal de 35 heures sont considérées comme des heures supplémentaires. Ces dernières permettent au salarié d’obtenir une majoration de salaire, qui peut être envisagée via convention ou grâce à un accord collectif.

Le Code du travail, à défaut, permet une majoration d’un taux de 25 % par rapport aux huit premières heures supplémentaires par semaine. Il passe à 50 % au-dessus du plafond des huit heures supplémentaires hebdomadaires.

Comme vous l’aurez compris, les heures effectuées par les employés à temps au-dessus de la durée de travail inscrite dans le contrat est une heure complémentaire, leur permettant donc d’avoir une majoration de salaire, au minimum de 10 %. Sans stipulation conventionnelle, elle sera donc de 25 %, comme dit un peu plus haut.

Les primes ainsi que les gratifications

Une prime est un montant donné au salaire avec le salaire en plus. Cette dernière a comme finalité d’offrir une récompense à l’employé afin de le motiver. Ainsi, le salarié est valorisé dans son travail. Une prime peut être annuelle ou mensuelle. Afin de calculer les heures supplémentaires, il y a intégration des primes si les montants sont la contrepartie directe du travail fait ou inhérentes au type du travail. Sont concernées les primes suivantes :

  • Pour le travail du dimanche ainsi que des jours fériés ;
  • De rendement en lien avec le travail individuel ou collectif de l’employé ;
  • De danger, d’insalubrité ainsi que de pénibilité ;
  • D’assiduité ;
  • Et enfin, n’oublions pas les gratifications annuelles.

 

Qu’est ce que la dernière catégorie ? Les gratifications sont des compensations financières. Elles sont données aux stagiaires de la part des employeurs. Facultative, la gratification est obligatoire lorsque lors d’une année quand le stagiaire dépasse 309 heures de travail dans la société. Afin de définir une gratification, l’employeur effectue le décompte du nombre d’heures assurées par le stagiaire.

Mais aussi l’avantage en nature

Voici une prestation constituant la fourniture par l’employeur à ses employés d’un bien ou service. Elle peut être gratuite ou moyennant une participation de l’employé inférieure à leur valeur réelle. Cet avantage est un élément du salaire brut, est présent sur le bulletin de paie, est concerné par les cotisations sociales et est également intégré dans le salaire imposable. Enfin, sachez que les avantages en nature sont concernés par l’IR.

Au final, de quoi est composé le salaire brut ?

Le salaire brut est fait du salaire de base avec les heures supplémentaires/complémentaires, sans oublier les primes ainsi que les avantages en nature. Concernant les retenues pour absence, elles sont déduites. Ainsi, afin de calculer un salaire brut, il faut effectuer l’opération suivante et y soustraire les retenus pour absence : salaire de base + heures supplémentaires + primes + avantages en nature.

Et pour ce qui est des cotisations sociales ?

Il s’agit des prélèvements déduits et définis avec le salaire brut. Ces derniers offrent la possibilité d’effectuer le financement des prestations sociales données par l’employeur. Comme dit un peu plus haut, il existe les cotisations sociales salariales ainsi que les patronales.

C’est l’employeur lui-même qui effectue la déclaration et le prélèvement des cotisations auprès des organismes adéquats. La déclaration ainsi que le prélèvement de ces dernières s’effectuent de façon mensuelle ou trimestrielle, cela étant défini par l’effectif de la société.

Cotisations sociales salariales

Il y a déduction des cotisations sociales du salaire brut afin que le reversement se fasse à la Sécurité sociale ou aux différents organismes. Elles sont définies selon un taux déterminé par la loi et dépendant surtout de la rémunération donnée aux employés.

Les charges salariales sont traduites en pourcentage du salaire brut. Néanmoins, certaines de ces dernières peuvent être concernées par un calcul au forfait comme cela est notamment le cas avec les cotisations pour les mutuelles. Concernant les cotisations sociales salariales, elles sont de 22 % du salaire brut.

Cotisations sociales patronales

Les cotisations sociales patronales sont définies selon le salaire brut mensuel. Ce type de cotisations concerne l’employeur et s’intègre au versement du salaire brut de l’employé. Pour une société, le coût d’un recrutement correspond au salaire brut versé aux employés ainsi qu’aux cotisations patronales valant 42 % du salaire brut. L’employeur doit effectuer une déclaration de la somme globale des salaires bruts versés, de l’assiette ainsi que de la somme des cotisations liées. La déclaration doit se faire auprès de l’URSSAF (Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales) ou de la MSA (Mutualité sociale agricole).

Qu’est ce qui fait partie du salaire net ?

Le salaire net est fait du salaire brut ainsi que des frais professionnels. De cela, on enlève les cotisations sociales salariales, les titres restaurants, sans oublier les avantages en nature.

Frais professionnels

Il s’agit de dépenses effectuées par l’employé par rapport aux besoins imposés par son activité professionnelle. Le remboursement de ces frais se fait par l’employeur. Voici les deux options possibles :

  • Versement d’une indemnité forfaitaire déterminée par l’URSSAF, cette dernière connaissant une revalorisation annuelle.
  • Remboursement des frais une fois les justificatifs transmis.

 

Les frais professionnels ne sont pas compris dans la base afin de calculer les cotisations de Sécurité sociale. Même chose pour la base CSG-CRDS.

Titres restaurants

Au contraire des frais professionnels, les titres restaurants ne font pas partie du salaire net. Le financement d’une partie de ces derniers est assuré par l’employeur (et le reste par l’employé). Ils sont destinés aux employeurs s’il n’y a aucune restauration possible sur le lieu de travail.

Règlement du salaire

Chaque employé touche son salaire contre le travail qu’il effectue. Lors du versement du salaire net, le bulletin de paie est donné au salarié. Ainsi, ce dernier peut connaître la somme de sa rémunération. L’employeur est dans l’obligation d’effectuer le règlement du salaire.

Salaire net imposable

Le salaire imposable est la somme du revenu salarial utilisé en tant qu’assiette de l’IR. Le salaire net imposable est présent sur le bulletin de paie. Sa déclaration se fait tous les ans. Afin de définir le salaire net imposable, il est nécessaire d’utiliser (avec le salaire net), la CSG et CRDS ainsi que les avantages en natures.

Pourquoi faut-il calculer le salaire brut net ?

Voici quatre raisons majeures pour cela :

  • Vous allez accepter une offre d’emploi et vous souhaitez voir quel est votre salaire net.
  • Vous allez effectuer un entretien d’embauche et vous désirez dévoiler vos prétentions salariales en brut.
  • Vous êtes en pleine négociation par rapport à une hausse de salaire dans votre société.
  • Vous recherchez du travail et vous désirez savoir le salaire net des offres d’emploi.

 

Au final, le salaire net permet de mesurer son réel pouvoir d’achat !

À ne pas confondre !

Beaucoup de contribuables confondent « net à payer avant impôt sur le revenu » avec « net payé en euros ». Depuis l’apparition du prélèvement à la source, la fiche de paie possède les deux mentions suivantes :

  • Net à payer avant impôt sur le revenu : cela correspond à votre salaire avant déduction de l’IR, dont le prélèvement s’effectue à la source.
  • Net payé en euros : cela correspond au salaire envoyé sur votre compte bancaire à la suite du prélèvement de l’IR fait par l’employeur et destiné à l’État.

Servez-vous du simulateur afin de connaître votre salaire net !

Nous vous proposons un simulateur offrant la possibilité d’estimer votre salaire net avec votre salaire brut. Néanmoins, la somme des charges sociales salariales (ainsi que patronales) sont définis par le montant du salaire et le milieu d’activité de la société. Ainsi, le résultat diffère en fonction des situations. En tout cas, le simulateur que nous vous proposons est un outil simple à utiliser et rapide à prendre en main, permettant de changer le salaire brut en net aisément.

 

Que vous soyez à la recherche d’un emploi, que vous désirez renégocier votre rémunération (ou n’importe quel autre but recherché), le simulateur permet de définir facilement un salaire net via un montant brut. Néanmoins, faites attention aux sommes dévoilées car elles dépendent des charges salariales changeant selon le statut, la somme du salaire, le département ou encore l’âge. Ainsi, veillez à renseigner uniquement des informations authentiques.

 

Pour vous servir du simulateur, indiquez la somme du salaire perçue dans la case adéquate et le convertisseur se chargera du reste. Fournissez les bons renseignements comme par exemple votre statut actuel (cela pouvant être par exemple cadre, non-cadre ou encore salarié) pour que l’estimation la plus juste possible de votre salaire net vous soit donnée. Afin de vous fournir le bon résultat, le simulateur déduit les cotisations sociales du salaire brut. Ce simulateur du salaire brut vers le net peut être utilisée facilement par tous. Profitez-en !