L’assurance vie est le placement favori des Français. La raison majeure ? Une fiscalité extrêmement avantageuse. Néanmoins, les règles fiscales de l’assurance vie sont loin d’être simples, tant au niveau du rachat que de la transmission. La réforme Macron a-t-elle permis à l’assurance vie d’évoluer ? Quels sont les aspects positifs à posséder un contrat de plus de huit ans ? Comment sont imposés les bénéficiaires ?

L’assurance vie permet de profiter d’un cadre fiscal positif et particulier à chaque contrat. La fiscalité est définie selon différents aspects :

 

Assurance-vie : quels sont les points forts majeurs ?

Avec environ treize millions de contrats pour les particuliers mais également un « stock » conséquente de près de 1 515 milliards d’euros, l’assurance vie englobe plus de 50 % du patrimoine financier à long terme des ménages français. Un tel succès s’explique de différentes manières. Grâce aux contrats modernes de type « à versements et retraits libres », vous profitez :

Ces multiples points forts font en sorte que l’assurance vie demeure le produit d’épargne favori des français qui s’en servent dans le but de répondre à des besoins aussi divers et variés comme par exemple ce qui suit :

Assurance vie hors rachat et hors succession : qu’en est-il de la fiscalité ?

L’assurance vie est avant tout un produit d’épargne, que votre capital soit mis sur un support garanti et sûr (il s’agit du fonds en euros) ou bien sur des produits plus dangereux (il s’agit des unités de compte). L’assurance vie est surtout ce qu’on appelle une « enveloppe fiscale » : que cela soit une multisupport ou une monosupport, l’imposition demeure extrêmement intéressante.

Les versements que vous faites sur le contrat engendrent des intérêts et/ou des plus-values, en fonction du support pris (cela pouvant être un fonds euro et/ou unités de compte). Un des points forts majeurs avec l’assurance vie est qu’il n’y a pas fiscalisation des gains tant que des retraits ne sont pas faits. Si vous êtes mineur, les règles par rapport à la fiscalité sont identiques.

Il n’y a pas imposition des gains tant que ces derniers sont sur l’assurance vie. Ce sont ce qu’on appelle des intérêts capitalisés. L’imposition a lieu seulement s’il y a rachat (partiel ou total). Si des moins-values sont engendrées par vos actifs (cela veut dire que la valeur de votre contrat est en dessous des versements faits) à cause de la volatilité par rapport aux marchés financiers, sachez qu’il n’y a alors pas d’imposition, que cela soit durant la vie du contrat ou s’il y a situation de rachat.

L’assurance vie profite d’une fiscalité avantageuse. Toutefois, cette dernière est assez difficile à comprendre. Effectivement, les règles changent en fonction de l’âge du souscripteur lors des versements, en fonction de leur somme ou encore selon la durée du contrat (son âge si vous préférez), sans oublier l’organisme choisi. Effectuez une comparaison pertinente entre les contrats avant de finaliser une souscription.

Rachat d’assurance vie : faisons le point sur la fiscalité

Dans le monde de l’assurance vie, le rachat correspond au retrait. Il est possible d’effectuer le rachat sur votre contrat à tout instant, que cela soit un rachat :

Une des forces du rachat de l’assurance vie est qu’il n’y a pas de blocage du capital. Si vous cherchez le plus rapidement possible des liquidités, il est possible d’effectuer la demande d’un retrait à votre établissement bancaire / assureur en transmettant un courrier. Si vous désirez préparer vos futurs revenus pour la retraite, nous vous recommandons vivement les rachats partiels programmés.

Au niveau fiscalité du rachat de l’assurance vie, c’est l’âge du contrat (moins de quatre ans, entre quatre et huit ans, plus de huit ans) qui est important mais aussi l’instant auquel les versements auront été faits. Après huit ans, vous profiterez d’un abattement sur les produits engendrés via le capital ainsi que d’une fiscalité extrêmement intéressante.

Assurance vie s’il y a succession : quelle fiscalité ?

L’assurance vie est un très bon moyen de transmission successorale. La raison ? Cette dernière profite d’une excellente fiscalité. Grâce à la clause bénéficiaire, il est possible d’effectuer la désignation d’un ou plusieurs individus (que ces personnes soient physiques ou morales) qui toucheront un capital après votre décès. Souvent, le traitement de ce dernier sera hors succession et se fera dans des conditions extrêmement intéressantes, surtout quand on compare avec les droits de succession en vigueur. La fiscalité dépend des deux aspects suivants :

Assurance vie : et pour l’imposition ?

Avec la réforme de l’Impôt sur la fortune, désormais l’impôt sur la fortune immobilière, l’assurance vie n’intègre plus dans l’assiette taxable pour les montants mis sur :

La réforme Macron est par conséquent une excellente évolution pour les personnes dotées d’une assurance vie et ayant été imposables via l’ISF. Ce genre de contrat devient par conséquent, avec ses autres points forts, un moyen de défiscalisation pour l’impôt sur le patrimoine.

Signalons que s’il y a investissement d’une part du capital de l’assurance vie sur des valeurs immobilières de genre SCPI, SCI ou OPCI, il est nécessaire de les intégrer dans la déclaration IFI.

 

Laissez un Commentaire

Aucun commentaire encore

Les erreurs à éviter pour défiscaliser au mieux son impôt sur le revenu

L’impôt sur le revenu est l’un des impôts les plus important en France. Payer moins d’impôt sur le revenu, c’est possible ! Il existe plusieurs méthodes pour réduire sa fiscalité, parmi lesquelles la défiscalisation. La défiscalisation permet de diminuer le montant de l’impôt sur le revenu grâce à diverses...

Les pensions de retraite sont-elles imposables ?

En France, la retraite possède une fiscalité spécifique. Néanmoins, les revenus bruts de la retraite (surtout composés de la pension) sont moins imposables que les revenus du travail. S’ils sont ciblés par quasiment le même impôt sur le revenu, la Contribution sociale généralisée (CSG) des revenus bruts de la...

Les solutions pour réduire vos impôts en 2022

Payer moins d’impôts sur les revenus locatifs, c’est possible ! Il existe plusieurs astuces et technique pour y parvenir. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour réduire votre impôt sur le revenu locatif. Payer moins d’impôts sur les revenus locatifs, c’est possible ! Voici quelques astuces...

Quels sont les différents types d’impôts ?

Impôt sur le revenu, impôt sur la fortune, impôt sur les sociétés, taxes foncières… les impôts prennent différentes formes et concernent tous les Français. Mais quels sont les différents types d’impôts et à quoi servent-ils ? Dans cet article, nous allons vous expliquer les différents types d’impôts existants en...